Ma vie & Carrière sportive

 

Je suis né à Dierdorf, en Allemagne, le 16 avril 1968 où j’ai vécu jusqu'à mes 9 ans. J'ai été initié au tir à l'arc dès mes 8 ans, à Nuremberg, plutôt comme un jeu qu’en pensant à la compétition, et toujours accompagné de mon père qui était lui-même un grand amateur de tir à l'arc. Lors de mon enfance en Allemagne, je pratiquais plusieurs sports (football, athlétisme, natation), mais le tir à l'arc me plaisait particulièrement.

 

Lorsque j'ai 9 ans,  men parents décident de retourner en Espagne et nous nous installons à Caceres, en Estrémadure. Je commence à m'entraîner plus sérieusement avec mon père à raison de 3 ou 4 jours par semaine.  A 16 ans, je pratique déjà l'athlétisme, le tennis, le handball, le basket, le taekwondo et évidemment le tir à l'arc, sous la supervision du deuxième entraîneur de ma carrière, mon ami Antonio Bustamante.

 

 

 

A 18 ans, à la suite de nombreuses négociations de ma mère avec la Fédération de Tir à l’arc Espagnole (RFTA)

et le Conseil Supérieur des Sports (CSD), je reçois une bourse du Conseil Supérieur des Sports afin de rejoindre la Résidence Joaquin Blume à Madrid (aujourd’hui appelé le CARID de Madrid.  Durant ces années,  entouré de l’élite du sport national, j’ai appris à m’adapter au sport de compétition, aux efforts requis et à la discipline quotidienne nécessaire pour accéder au plus haut niveau, quel que soit le sport pratiqué.

 

A la Résidence Blume, j’ai eu la chance de connaître et de pouvoir travailler avec celui qui sera mon prochain entraîneur,

le très bon Eduardo Jimenez, qui m’a aidé à me construire en tant qu’athlète « à mentalité professionnel ». Dès que nous avons commencé à travailler ensemble en 1978, Eduardo a amélioré ma préparation physique générale et plus spécifique en l’adaptant au tir à l’arc. Nous avons été des pionniers sur plusieurs facettes de l’entraînement  en appliquant au tir à l’arc des aspects tels que l’entraînement mental, la sophrologie, un entraînement planifié et méthodique et nous avons appliqué la biomécanique afin d’améliorer ma technique. Ce furent des années impliquant beaucoup d’innovations et de nouveaux apprentissages. A Madrid, j’ai commencé mes études à l’INEF, une licence en Education Physique et Sport dont j’ai été licencié en 2000.

 

A 20 ans, je me qualifie pour les Jeux Olympiques de Séoul où je termine 52e en individuel. Dès lors, ma vie  s'organise au tour du tir à l'arc. Tout d'abord en tant qu'archer professionnel de 1989 à 1996 et ensuite comme entraîneur de 1996 à 2002. Lors de cette période, j'ai eu la chance de faire partie du plan ADO (Association des Sports Olympiques) et d’être sélectionné pour faire partie de l'équipe Olympique pour les J.O. de Barcelone 92. Durant cette période, j’ai gagné de nombreuses compétitions régionales et nationales. J’ai battu plusieurs records nationaux et fus un membre actif de l’équipe Nationale Espagnole. (1988 – 1997). En tant que que membre de l’équipe d’Espagne aux JO de Barcelone de 92, au  côté de mes co-équipiers, Antonio Vazquez et Alfonso Menendez, nous avons atteint la consécration la plus grande : Monteur sur le podium pour y recevoir la médaille d’Or.

 

Cette médaille d’Or par équipe a commencé à se forger quand le Soviétique Victor Sidoruk fut choisi par la RFETA entant que nouvel entraîneur de l’équipe nationale en 1990. Il fut mon 4e entraîneur technique. Comme entraîneur de l’aspect plus mental, j’ai eu l’honneur d’avoir été coaché et guidé par mon ami Mariano Espinosa et sa « merveilleuse » sophrologie. Pour la préparation physique, j’ai eu la chance d’apprendre et de m’entraîner avec l’excellent Javier Castrejon.

 

En novembre 1992, Victor Sidurik quitte l’Espagne pour l’Italie où il deviendra le nouvel entraîneur de l’équipe de tir à l’arc nationale. A ce moment, je me retrouverai durant  presque 1 an sans entraîneur et en 1994 la RFETA engage celle qui deviendra mon 5e entraîneur, la canadienne Sheri Rodes, qui après une saison, sera remplacée par le danois Henrik Brandt.

 

Durant ces années, alors que je concilie mes entraînements et mes études universitaires, je crée l’Ecole de tir à l’arc de « l’Université Autonoma de Madrid » et plus tard, je dirigerai l’école de tir à l’arc de l’Université Polytechnique de Madrid, en commençant à travailler avec celui qui sera mon premier « mentor » dans le monde du sport, mon excellent ami Vicente Martinez Orga.

 

En 1996, étant donné que nous ne nous qualifions pas pour les JO d’Atlanta, je prends le rôle d'entraîneur de la RFETA en tant que responsable de la préparation de l’équipe de la Blume de Madrid et de l'équipe national. En 1996 mon co-équipier et ami Antonio Vazquez se qualifie pour les JO d’Atlanta durant lesquels je l’aiderai entant qu’entraîneur personnel. Depuis cette période j’ai le privilège de travailler avec le psychologue, mon ami Pablo del Rio (CSD) et avec beaucoup d’archers, parmi lesquels se démarque  Almudena Gallardo, pour ses valeurs en tant qu’athlète et en tant que personne. Comme 2e entraîneur de l'équipe, dans un premier temps je reçois l'aide de mon équipier des JO de 1992, Antonio Vazquez et ensuite de Marcos Gallardo, qui ont tous les deux joué un rôle important dans les résultats atteints dans mon travail d'entraîneur.

 

Cette même année et jusqu’en 2004, je rejoins l’équipe technique des marques Hoyt USA et Easton entant que conseiller technique.

 

En 1999, le Président de la FITA, M. James Easton, mon mentor dans le tir à l’arc international mais aussi un grand ami que j’admire depuis mes débuts dans ce sport, me sollicite afin que je me présente au Comité des Entraîneurs de la Fédération Internationale. Durant le Congrès de Riom (France) en septembre de cette année, je suis élu membre de ce comité et désigné par M. Easton, Président du Comité des Entraîneurs de la FITA, et commence à donner des séminaires dans le monde entier en tant qu’expert en tir à l’arc, en collaborant également avec les programmes de la Solidarité Olympique.

 

Cette même année,  je suis élu par la Fédération des Sports Universitaires à la présidence de la Commission Technique de tir à l'arc.

 

Egalement en 1999, j’accepte la proposition de mon ami Rick McKinney , éditeur de la revue « Archery Focus » aux USA et je me lance dans l’édition et la création de la version espagnole de cette revue de tir à l’arc, qui fut en circulation jusqu’en 2004. Elle est encore à ce jour la revue qui a le plus participé à la promotion du tir à l’arc dans les pays de langue hispanique.

 

En 2000 je fais partie du Comité d’Organisation du Championnat du Monde Universitaire de tir à l’arc, organisé par mon « père du sport » et grand ami, Vicente Martinez Orga (actuellement Président de la FMTA) à Madrid. Ces championnats ont connu beaucoup de succès et furent mon premier contact avec le monde de l’organisation d’événements sportifs.

 

Cette même année, j’assiste la talentueuse archère Almudena GALLARDO lors de sa participation aux JO de Sidney, auquel je prends part entant qu’entraîneur. Ce sera un de mes derniers actes avec la RFETA, car en 2001 je termine mon contrat avec la Fédération Nationale, étant donné que la nouvelle équipe de direction et la Présidence de cette Fédération ne désire plus de mes services.  Je donne un nouveau cap à ma vie professionnelle et sportive, hors de la RFETA.

 

Ayant plus de temps à disposition, la Fédération espagnole des handicapés physiques (FEDMF) ne tarde pas me

solliciter pour venir en aide à leurs archers paralympiques, et après quelques mois me nomme Président et responsable technique de la Commission de tir à l’arc, que je conjugue avec les autres obligations que j’avais déjà. En même temps, je commence à aider la FMTA (Fédération Madrilène de Tir à l’arc) en tant que Directeur Technique.

 

Au début 2002, je déménage à Lausanne, en Suisse, et je travaille en collaboration avec la FITA, actuellement appelé World Archery (Fédération Mondiale de Tir à l’arc) sur divers projets de développements. Au début 2003, le Président de la FITA, M. James Easton, sollicite mon aide pour l’organisation de la compétition de Tir à l’arc aux JO d’Athènes de 2004.  En mai 2003, le Comité d’Organisation des J.O. d’Athènes 2004 me propose le poste de Manager des Operations techniques et je me rends à Athènes. C’est à ce moment que ma vie donne un tour complet et je passe du domaine « du développement » à « l’organisation d’événements ». Je vis et travaille à Athènes jusqu’en octobre 2004.

 

 

En été 2003, j’officie durant quelques semaines comme « Directeur de compétition » du Mondial de Tir à l’arc pour handicapés physiques qui a lieu à Madrid, à nouveau sous la direction de Vicente MARTINEZ.

 

Durant cette année et demie passée en Grèce, l’organisation des Jeux Olympiques comme des Jeux Paralympiques furent un tel succès que la Fédération Internationale (WA) me suggère de me présenter au nouveau poste qui se créait afin d’améliorer les principales compétitions de la Fédération : Directeur des Compétitions de la FITA. En novembre 2004, je suis choisi parmi une vingtaine de candidats à ce poste et la FITA me nomme « Manager des compétitions ».

 

En février 2005, un de mes vieux rêves devient réalité : L’inauguration du centre technique de Tir à l’arc de Madrid, (CTTAM) dirigé par la FMTA et son Président, Vicente MARTINEZ. Je collabore avec le CTTAM en tant de Directeur technique jusqu’en 2006, lorsque les conditions adéquates sont mises en place et que mon apport au niveau technique ne soit plus autant nécessaire. J’ai  une immense reconnaissance pour mon ami de toujours, Vicente Martinez, ainsi que pour les institutions et autres personnes qui ont fait de ce rêve une réalité.

 

En été 2005, s’opère un changement à la présidence de la Fédération Internationale et le nouveau Président, qui est également un grand ami, le Prof. Dr. Ugur Erdener (TUR) substitue à Mr James Easton. Le nouveau Président me demande d’entreprendre un projet de « Coupes du Monde de Tir à l’Arc » et d’élever le niveau organisationnel des principaux évènements de la Fédération internationale afin qu’ils atteignent un niveau de compétition identique à ceux des compétitions Olympiques. Et c’est depuis ce moment-là que sous la direction de mon ami et du nouveau chef de la FITA, le belge Tom Dielen, que je deviens « Directeur des Compétitions ».

 

Au prix de nombreuses heures d’efforts, d’un travail d’équipe dont j’ai eu la chance d’être le «capitaine », la Coupe de Monde est la compétition de Tir à l’arc la plus reconnue mondialement et un événement qui a définitivement changé l’image du Tir à l’arc à tous les niveaux. Et cela continue saison après saison.

 

Aujourd’hui, en 2015 je suis toujours le « Directeur des Compétitions » de WA.

 

En 2005, j’ai été désigné par WA comme  Délégué Technique pour les JO de Pékin et de Londres, pour lesquels j’ai pu contribuer au succès de l’organisation des compétitions de tir à l’arc. Actuellement, j’ai le même rôle pour les JO de Rio 2016.

 

Jusqu’à présent, j’ai entraîné plus de 80 archers et j’ai participé et organisé plus de 120 séminaires dans le monde entier. J’entraîne des archers de tous niveaux chaque fois que j’en ai la possibilité et j’organise des activités de promotion du tir  à l’arc également lors de mon temps libre. Je collabore lors de Séminaires d’entraîneurs, pour des revues spécialisées sur le tir à l’arc, des livres sur le tir à l’arc rédigés par les meilleurs techniciens du monde, tout en associant mon travail de Directeur de compétitions à WA.

 

Ma carrière sportive a été remplie de projets et d’idées que j’ai pu mener à bien et qui ont fait avancer mon sport. Des idées qui ont influencées de différentes manières et à différents niveaux  le tir à l’arc au niveau national et international. Voici quelques projets desquels je suis particulièrement fière :

 

• Le Plan Sidney 2000 – Programme de découverte et de motivation pour aider financièrement de jeunes archers. Ce projet est actuellement toujours utilisé par la RFETA et le CSD.

• Création des Ecoles Universitaires de tir à l’arc de l’Université Polytechnique de Madrid

• Le « Academic Round » pour les compétitions universitaires, ainsi que le design de sa cible « Hit-Miss », toujours d’actualité dans ce type de compétitions.

• « L’Equipe Mixte » qui a été lancée pour les compétitions de la FISU depuis 2000 et à WA en 2006. Cette épreuve  est actuellement en attente de la validation par le CIO afin qu’elle fasse partie du programme des JO de 2020.

• Le concept des finales des « Coupes du Monde », organisées dans des endroits spectaculaires et originaux, tels que les Ruines Mayas, la Tour Eiffel, les canaux des Copenhage, le Souk à Dubai, etc

• Le « Archery Fan Reporter ». Des étudiants universitaires en journalisme et audiovisuel réalisent des clips vidés lors de compétitions de WA, avec le support d’un professionnel et les postes sur YouTube.

• Participation au projet de développement du système de ponctuation de sets.

• La « Event Tool Box ». Une combinaison de Software, Hardware et de manuels permettant d’organiser de manière simple des finales de compétitions de tir à l’arc. Cet outil permet de montrer des images et des informations aux spectateurs et le Video streaming sur Youtube, graphisme inclus.

 

Aujourd’hui je me considère comme une personne extrêmement chanceuse ; J’ai la chance de vivre de ma passion, le sport,  et je suis heureux de pouvoir apporter à mon sport, le tir à l’arc, tout ce qu’il m’a apporté aussi bien du côté personnel que professionnel.

 

Mis  Marcas preferidas: